Cinéphile m'était conté ...

Cinéphile m'était conté ...

La semaine d'un cinéphile (135)

Lundi 24 juin

 

Allez, encore trois jours de travail avant le grand départ pour La Rochelle. Là où la canicule devrait moins sévir que dans d'autres régions de France. En espérant que la climatisation fonctionne parfaitement dans la salles ce qui n'a pas toujours été le cas ces dernières années.

 

 

Mardi 25 juin

 

La Rochelle : J-3. J'ai acheté les chroniques de François Truffaut parues dans Arts Spectacles entre 1954 et 1958. Une saine lecture entre deux séances.

 

 

Mercredi 26 juin

 

Chaque année, c'est pareil. J'essaie de caser les sorties de la semaine sur 2 jours avant le vendredi, jour du démarrage à La Rochelle. Cela va donner 2 films à Orléans, 1 à Tours et 1 à Poitiers, entre aujourd'hui et demain. Et ça commence par Yves signé du type qui avait réalisé l'hilarant Gaz de France (vu d'ailleurs à La Rochelle).

 

 

Jeudi 27 juin

 

Je me méfie toujours des critiques "officielles" et je crois que j'ai raison. Parler de scènes "insoutenables" dans Golden Glove, par exemple, me parait excessif. Mais chacun possède sa propre sensibilité, n'est-ce pas ?

 

 

Vendredi 28 juin

 

Me voici à La Rochelle, vite entouré de têtes familières. Le coup d'envoi est parfait avec le merveilleux film d'Elia Suleiman.

 

 

Samedi 30 juin

 

Il n'y a pas que des avant-premières à La Rochelle. J'ai prévu de voir ou de revoir Le feu follet, Les contes de la lune vague après la pluie, 3 Sjöström et 2 Mouratova. Mais pas d'Arthur Penn, trop frais en ma mémoire.

 

 

Dimanche 30 juin

 

Regarder pour la première fois sur grand écran un film déjà familier par ailleurs, cela change tout. Quel bonheur par exemple de (re)voir Le feu follet de Louis Malle.

 

 



30/06/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres